Analyse - photo de Gérard Rancinan

par Artsmette  -  17 Janvier 2000, 11:00  -  #analyse, #critique photo

(c) Gérard Rancinan

(c) Gérard Rancinan

The Big Supper
Le Grand dîner
Site de Gérard Rancinan (où vous pourrez trouver une vidéo du MakingOf de sa photo).
Sur FB : RancinanOfficial
1 - Technicité :
Une photo en plan d'ensemble large prise en studio sur fond blanc. Photo structurée sur la ligne médiane verticale en scénographie symétrique.
L'horizon virtuel de l'appareil photographique devait se trouver à hauteur du haut du verre de lait, c'est-à-dire légèrement plus haut que le bord de la table afin de dévoiler un peu plus les plats et boissons proposés. Le bord bas de la table se trouve presque sur la ligne de tiers horizontale laissant 2/3 au-dessus pour inscrire le lustre dans le tiers supérieur.
A chaque extrémité de la table, deux femmes de poids semblent stabiliser l'image. L'image est ainsi structurée sur le schéma d'une balance : le serveur KFC servirait d'aiguille, les personnages se répartissant dans chaque plateau sans que l'on sente un déséquilibre général.
Seul un enfant obèse assis au sol perturbe ce savant montage.
C'est une image fortement contrastée avec des notes de couleurs savamment réparties.
2 - Interprétation :
Deux interprétations s'imposent dès le premier regard.
La première appartient aux "signifiés de premier niveau" à savoir notre représentation de la malbouffe américaine.
La deuxième appartient aux "signifiés de second niveau" à savoir des symboliques universelles, ici, la cène, une cène moderne ou le messie se serait transformé en un serveur de fast-food.
Il y a un jeu extrêmement intéressant dans cette image entre réalité et symbolisme. Nous sommes confrontés à une religion de la "bouffe" et à un culte de la liberté, de la dérision et de la liberté d'expression. Tout est permis ! Les armes à feu, le sadomasochisme, les pom-pom girls, le burlesque, les bikers,... Une société multi raciale, multi culturelle, débridée qui semble se retrouver autour da la malbouffe.
Nous sommes en EDEN : un monde blanc, pur, joyeux, un paradis de la profusion et de la richesse symbolisée par le lustre.
Dans ce monde trône le serveur KFC, seul personnage "maigre" aux mains ouvertes. C'est l'image parfaite de celui qui offre les richesses aux autres, de celui qui se sacrifie pour les autres (il ne profite pas de ces nourritures). Habillé de blanc, il est resté pur. Pour un peu, on lui baiserait les pieds.