Analyse - photo de Bill Gekas

par Artsmette  -  20 Janvier 2000, 08:05  -  #analyse, #critique photo

(c) Bill Gekas (avec l'autorisation de l'auteur)

(c) Bill Gekas (avec l'autorisation de l'auteur)

Le site de Bill Gekas
http://www.billgekas.com/

(on peut également le retrouver sur FB)

1/ Technicité :
Un portrait-buste occupe l'espace photographique. Les épaules et la poitrine sont de profil, le visage de face. L'œil droit du personnage se situe au croisement de la médiane verticale et sur la ligne de tiers supérieure.
Une coiffe verte faite de feuilles de vigne entoure le visage et retombe de chaque côté du visage jusqu'aux oreilles lesquelles sont cachées par des grains de raisin, d'autres grains du même raisin forment un collier. Le visage s'inscrit ainsi dans un triangle coloré (gamme de verts en haut, gamme de pourpres, rouges, violets, jaunes au centre).
Un certain nombre de couleurs se répondent dans l'image : Vert des feuilles et du fond, pourpre-rosé des grains et rose des lèvres, noir du vêtement et du dessin des yeux.
Au centre d'un jeu de couleurs sombres, un visage lumineux. Au centre de ce visage le blanc des yeux ainsi que les éclats de lumière trouvent en écho la blancheur du col.
La lumière semble être travaillée 1/ à partir d'un éclairage principal provenant de la droite de l'image. 2/ Vraisemblablement, un second éclairage d'ambiance à gauche gomme les ombres portées qui seraient apparues avec un unique éclairage à droite (à moins qu'il ne s'agisse ici de la réverbération par réflecteur ?). 3/ un éclairage de fond par une lumière diffuse, peut-être au snoot ? ce dernier éclairage semble dessiner un vignettage du fond (pas de vignettage de la photographie puisque le vêtement n'est pas concerné en bas de la photo).
L'ensemble éclairage-couleurs donne un rendu chaleureux, d'une douceur incomparable.
L'image est équilibrée. En accordant un peu d'espace tout autour de ce personnage, le photographe lui permet de respirer sans l'enfermer dans le cadre.
2/ Interprétation :
Nous l'avons écrit plus haut, il s'agit d'un portrait-buste d'une enfant (je crois qu'il s'agit de la fille du photographe maintes fois photographiée dans des tenues et saynètes charmantes).
L'enfant se prête au jeu pas simplement en posant mais en s'adressant directement à nous spectateur comme témoin du jeu de transformation dont elle est l'objet. Sur ce visage, pas de sourire forcé, pas de regard implorant ou agacé mais une sorte de pose mature qui semble nous dire "la beauté de l'image avant tout !". Car ce qu'elle nous donne à voir c'est une participation consciente à un acte artistique.
On pourrait l'imaginer ployant sous le poids des raisins gros et lourds ou encore se sentant ridicule sous une coiffe-feuillage. Il n'en est rien : tout reste grâce, légèreté et douceur.
Bill Gekas se situe dans cette gamme de photographes influencé par la peinture flamande (Rembrandt, peut-être, ici ou Vermeer ?) et les effets de lumière que maîtrisaient les maîtres de cette peinture.
Un magnifique travail à découvrir sur son site.