Découverte du monde vivant

par Artsmette  -  1 Janvier 1995, 09:45

Découverte du monde vivant

A la découverte du monde vivant.

 

Et si on demandait à nos enfants et petits-enfants d'utiliser un appareil photo numérique (smartphone, reflex, apsc, hybride... ) ?


Fixons-nous un objectif plus ou moins compliqué selon l'âge des enfants.


1/ photographier des branches d'arbres fruitiers.

On pourra demander aux enfants de faire une photo tous les 3 jours, par exemple. D'où problème de cadrage, d'éviter le contre-jour (se mettre dos au soleil), assez près pour pouvoir lire l'évolution d'une branche, repérer l'endroit pour y revenir. Le but du jeu consistant à voir l'évolution de la fleur au fruit, de voir à quel moment apparaissent les feuilles... Plus tard, on pourra utiliser ces photos pour les classer dans l'ordre. Quelle fierté pour un enfant de voir valoriser son travail ! Mon petit-fils de 5 ans parvenait à photographier bien cadré un élément de cette nature. Cela ne vient pas immédiatement mais comme on peut faire plusieurs tentatives, pourquoi s'en priver ? Selon nos possibilités, nous pouvons imprimer les photos (les coller sur des cartons pour pouvoir les réutiliser) ou créer une page rendant compte de la progression. Tout est ouvert.


2/ photographier des fleurs de différents arbres fruitiers. Il faudra alors essayer de savoir de quel arbre il s'agit. Plus tard, on photographie les feuilles. Il faudra donc associer fleurs et feuilles. Puis, si on le peut, les fruits. Et ainsi, on constituera des assemblages.


3/ photographier une croissance. Cet exercice est intéressant parce qu'il peut se faire dans un jardin ou dans un appartement. On peut en effet "cultiver" des haricots enveloppés de coton humide. Dès l'apparition du germe, on photographie tous les X jours.
Là encore, avec les plus jeunes, on pourra jouer, plus tard, au classement dans l'ordre.

 

Mais c'est avec des enfants plus âgés que l'exercice va peu à peu prendre toute sa valeur.
En effet, on peut faire des mesures : mesurer l'évolution de la tige à l'aide d'un double décimètre, noter cette mesure et la date, et pour les enfants plus âgés traduire cela par un graphique.
On peut également rendre compte d'une évolution par l'écrit, à l'aide d'une petite phrase ou d'un texte court. Si l'enfant ne sait pas bien écrire le texte est écrit avec l'aide d'un parent sous la ou les photos.


Pour les plus grands, l'ambition sera plus importante : il s'agit de passer de la réalité à la photo, de la photo au dessin et du dessin au schéma. Cette dernière étape est celle qui conduit véritablement à la démarche scientifique. En effet un schéma n'est pas un dessin, il est une représentation différente non seulement parce qu'il peut présenter, par exemple, pour la croissance d'une plante, la coupe du sol avec des racines qu'on ne voit pas en réalité, mais aussi la plante sous un angle de prise de vue latérale et, cerise sur le gâteau, le schéma contient ce que le dessin n'a pas, des écrits fléchés : sol, tige, cotylédons, feuilles, par exemple.


Voilà en quelques jalons de quoi occuper les enfants en associant outils numériques, dessins, écrits...
Mais n'oubliez pas qu'ici on mettra l'accent sur l'utilisation de l'appareil photo comme outil d'accès à la connaissance tout en s'amusant.